Facebook
Google +
Twitter

Logements sociaux : Toulon, une bonne élève dans une région lanterne rouge

Publié le 02 avril 2015

Selon un rapport réalisé par le Comité régional de l’habitat de Provence Alpes Côte d’Azur, la région PACA est bonne dernière dans la réalisation de logements sociaux.  Au total, près de 80% des communes sont sous le coup d’éventuelles sanctions financières pour ne pas avoir respecté les règles de l’Etat. Parmi les mauvais élèves du Var, les Arcs n‘ont atteint que 1,47% de l’objectif sur la période de 2011-2013. D’autres villes n’en ont même pas construit depuis ces trois dernières années à l’image dans le département varois de La Cadière d’Azur, Lorgues, Le Castellet, Solliès Toucas.

Une loi SRU difficile à appliquer ?

La loi sur la Solidarité et le Renouvellement Urbain (SRU) est dans certains cas vécue par des communes de petites tailles comme un sommet de l’Everest difficilement accessible. Du coup, une commune comme le Castellet atteignait péniblement les 1,3 % de logements sociaux lors de l’avant dernier bilan réalisée pour la période 2008-2010. Contraignante ? Mal adaptée aux cas particuliers ? C’est du côté des grandes agglomérations qu’il faut aller pour trouver des bons élèves. Des villes comme Toulon dans le Var, Aix-en-Provence et Marseille dans les Bouches-du-Rhône, Antibes dans les Alpes Maritimes ont réussi à atteindre les objectifs fixés par la loi et éviter des sanctions financières souvent agitées mais rarement  appliquées. Seulement, 20% des retardataires en Provence Alpes Côte d’Azur ont eu à régler des pénalités majorées pour la période 2011-2013.

iBOX © Nicolas Solomas