Facebook
Google +
Twitter

Les étrangers, un plus pour la vente de votre maison à La Valette-du-Var !

Publié le 23 juillet 2015

Vendre une maison à La Valette-du-Var, petite commune à côté de Toulon, face à la mer, c’est possible ! Les taux sont bas, favorables aux secundo-accédants. Et depuis peu, les acheteurs étrangers sont de retour sur le marché immobilier français. Une bonne nouvelle, donc, après des années de recul. En effet, après trois années de baisse dont une à deux chiffres – moins 13% entre 2012 et 2013 – la tendance s’est enfin inversée en 2014. Et elle confirme dans les premiers mois de 2015. Le nombre de transactions réalisées par des étrangers a augmenté de 1,5% en 2014. Si leur prix reste à un niveau élevé, le montant moyen a toutefois baissé de 10% par rapport à l’année passée.

Les achats des Britanniques, en hausse de 33%

Et ceux qui achètent le plus sont les Britanniques. + 33% sur l’ensemble de l’année 2014! Et pour le début 2015, cela s’accentue encore davantage. Pourquoi cette percée ? Elle s’explique par une forte reprise économique au Royaume-Uni, des taux d’intérêt bas, un euro faible et une légère baisse des prix de l’immobilier. Du côté des prix justement, les acquéreurs britanniques dépensent bien dans l’Hexagone : ils ont payé en moyenne 710.000 euros pour l’achat d’un bien immobilier dans la capitale et 589.000 euros sur la Côte d’Azur.

Des prix en baisse

Tous les étrangers ne dépensent pas autant. Si le nombre de transactions est en hausse, le prix moyen est lui en baisse: un recul de 10% par rapport à l’année précédente. Il s’établit à 315.000 euros. Entre la capitale et la province, l’écart de prix demeure important. A Paris, le montant moyen d’acquisition s’élève à 582.000 euros contre 287.000 euros en Province. A l’exception de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, Paris est évidemment la région la plus chère.

O.D. / Bazikpress © FineBokeh