Facebook
Google +
Twitter

Soyez prévoyant, pensez au PEL pour acheter une maison à La Valette-du-Var !

Publié le 27 janvier 2016

Cette nouvelle année s’annonce très positive pour les taux d’intérêts des prêts immobiliers. En effet, depuis le début de l’année, aucun mouvement important n’est constaté, les taux restent stables hormis quelques baisses isolées. Les taux moyens baissent de 5 centimes pour les prêts sur 15 ans, tandis que les taux mini baissent de 5 centimes sur 7 ans et 2 centimes sur 10 ans. De quoi être tranquille pour un petit moment ! Vous voulez acheter une maison à La Valette-du-Var ? C’est un projet qui vous tient à cœur, mais il ne devrait pas voir le jour avant 4 ans ? Alors, laissez-nous vous donner une astuce.

Les taux d’épargne et d’emprunt baissent à partir du 1er février
Le taux de rémunération des nouveaux PEL souscrits à partir du 1er février passera de 2 % à 1,50 % brut des prélèvements sociaux. Et les épargnants pourront souscrire un crédit immobilier au taux de 2,70 % contre 3,20 % actuellement après 4 ans minimum. Qu’est-ce que cela signifie ? Simplement que le nouveau Plan épargne Logement (PEL) souscrit à partir du 1er février 2016 ne sera pas un bon plan pour mettre de l’argent de côté. Avec un rendement net des prélèvements sociaux à seulement 1,27 %, aucune chance qu’il soit efficace. En revanche, en tant que produit d’aide à l’achat immobilier, il sera sûrement très attractif. Et oui, ne rêvons pas, les taux finiront forcément, un jour ou l’autre, par remonter !

Si vous ouvrez un PEL à partir du 1er février, vous pourrez souscrire quoi qu’il arrive dans 4 ans un prêt à 2,70 % qui servira d’apport personnel à votre prêt principal pour l’achat d’une maison à Valette-du-Var et vous aidera ainsi par la même occasion à boucler son financement.

Rappelons que la raison d’être du PEL est de permettre d’épargner pour acheter. Soumis à une fiscalité avantageuse et à une prime d’État, le PEL peut s’avérer intéressant lorsqu’on souhaite investir à moyen terme. Le bénéficiaire du PEL doit verser un minimum de 225 € à l’ouverture puis au moins 540 € par an.

O.D. / Bazikpress © slavun