Facebook
Google +
Twitter

Une bonne estimation pour toucher les primo-accédants à Toulon !

Publié le 28 mai 2016

Est-ce vous pensez sincèrement que le travail d’un agent immobilier est de vendre des biens immobiliers ? Oui ? Et bien, non. Le travail d’un professionnel, c’est d’estimer des biens. Pourquoi ? Parce que, sans bon prix de vente à Toulon, aucune chance de vendre. Voilà le service que vous propose l’agent immobilier lorsque vous poussez sa porte. Voilà donc ce que vous achetez lorsque vous payez des frais d’agence. Vous payez son expérience, sa capacité à expertiser des biens et les conseils, notamment juridiques, qu’il peut vous fournir !

Alors, pourquoi estimer des biens à leur juste prix à Toulon est-il si important ? Cela n’a pas pu vous échapper : depuis quelques années, le marché est tendu. Certes, depuis le milieu de l’année 2015, il se redresse, mais vendre n’est pas si simple. Les acheteurs sont encore frileux. Ils négocient. Alors, si votre bien immobilier n’a pas été estimé correctement à Toulon, il aura du mal à trouver preneur.

Les primo-accédants envahissent le marché immobilier
Et ce serait d’autant plus dommage que la conjoncture est redevenue favorable aux primo-accédants. Selon Cafpi, courtier en crédit, ils représentent aujourd’hui 40 % des acquéreurs (contre à peine 35 % en 2015) et devraient monter à plus de 50 %, voire 60 % d’ici la fin de l’année. Ils sont donc de nouveau bien présents sur le marché immobilier, à Toulon comme ailleurs, et prêts à acheter. En moyenne, un primo-accédant emprunte ce mois-ci un peu plus de 168 000 euros sur 233 mois (contre 176 000 euros sur 234 mois en avril). Son acquisition représente 4,86 années de revenu, contre 4,83 en avril dernier. Un capital emprunté moins élevé, mais pesant presque autant en années de revenu, voilà qui confirme bien la présence sur le marché d’acquéreurs aux ressources financières plus modestes. Mieux vaut ne pas passer à côté d’eux, non ?

Mais ce n’est pas tout : avec le retour des primo-accédants, un souffle nouveau anime le marché immobilier à Toulon. Les jeunes ménages ont retrouvé le chemin des agences immobilières, des bureaux de vente des promoteurs et… des courtiers en crédit.

O.D. / Bazikpress © Ainoa